Catégories
Food

Ménélik, Paris 17e

Originaire de Côte d’Ivoire, j’ai été habituée à la gastronomie ivoirienne et aux classiques d’Afrique de l’ouest : Attiéké- poisson braisé, Kedjenou, Foutou, sauces Graine, Akpi etc… sans oublier le fameux Alocco-piment, la sauce arachide (Mafé) et le Bissap (à bas de jus d’hibiscus) qui semblent avoir conquis l’occident (en même temps, c’est tellement bon!). Mes envies de cuisine Ouest-Africaine sont souvent assouvies par ma mère (merci Maman) mais il arrive aussi qu’elle n’ait pas que ça à faire (car les bonnes petites sauces citées ci-dessus prennent du temps à réaliser sachant qu’il faut mettre la main sur des ingrédients qu’on ne trouve pas forcément en grande surface).

Les restaurants Africains que je connais proposent généralement Mafé, Yassa, Alloco […] des spécificités d’Afrique de l’ouest. La curiosité aidant, je me suis mise à la recherche de cuisines différentes. Car mis à part les classiques ouest et nord-africains, les autres cuisines africaines me sont simplement inconnues.

J’ai donc repéré une adresse bien notée sur Tripadvisor: Menelik, à Batignolles, spécialisé dans la cuisine Ethiopienne (Afrique de l’Est).

Arrivées à 19h45, sans réservation, nous avons eu une table sans soucis. La façade ne paye pas de mine mais le plus important est dans l’assiette, n’est-ce-pas?

Le propriétaire nous a indiqué que le menu serait différent de la carte habituelle : hé oui, nous étions le 14 février 💘 . Embêtant… mais qu’à cela ne tienne, ça nous donnait la possibilité de goûter à un peu de tout.

J’ai été surprise par la décoration que j’ai trouvé extrêmement chargée (déco de saint valentin mise à part). Tableaux, photos, objets d’art et maquettes disposés de manière un peu aléatoire. L’ambiance était trop tamisée à mon goût et la musique (tous styles) un peu forte pour un diner.

Ménélik intérieur

Passons aux choses sérieuses:

A savoir: On mange au Ménélik de manière traditionnelle, sans couverts ( pensez donc à vous laver les mains en arrivant!)

A manger: Le menu spécial « st valentin » comprenait:

  • une entrée avec des samoussas farcis de viande et fromage
  • Un grand plat de résistance composé de nombreuses préparations: Churo (pois éthiopiens), lentilles, salade, Doro wot, Key wot… En règle générale, chacun des plat est servi avec l‘Injera, une galette de blé ou de teff, légèrement acidulée. Elle pourrait être comparée au naan indien, à la tortilla mexicaine voire même à notre pain national. Je vous laisse suivre ce lien pour une description plus détaillée des plats .
  • Un gâteau au chocolat accompagné d’un coulis de mangue qui constituait le dessert

Et à boire: en apéritif, un cocktail à base de vin pétillant et jus de fruits, suivi d’une bouteille de st Amour (médoc) puis d’une coupe de Champagne pour accompagner le dessert. Sinon, vous avez le choix parmi des vins français et ethiopien, bières, apéritifs, digestifs, soft et eaux .

Le service: Je retiens l’accueil chaleureux du propriétaire. Cependant, le service était désordonné et lent. Deux tables arrivées après nous ont été servies avant nous.

Les tarifs: Le menu pour 2 était annoncé à 35€ par personne. Au moment de partir, il nous a été donné une facture de 75€. Manque de communication entre les 2 interlocuteurs que nous avons eu ou astuce à la limite de l’honnêteté? Toujours est-il que je n’ai pas apprécié, même s’il n’y avait « que » 5€ de différence. Après avoir argumenté nous avons bien payé 70€ comme prévu.

Mis à part cela, les tarifs ne sont pas excessifs, compter de 11 à 19€ pour les plats.

L’adresse: 4 rue Sauffroy, 75017. Métro 13 : Brochant.

Injera

Assiette composée

Gateau au chocolat

J’ai été un peu déçue de cette expérience : les différentes préparations que j’ai goûté étaient bonnes mais sans plus et manquaient de chaleur selon moi. J’aurais aimé avoir la possibilité d’échanger avec les serveurs sur la composition des plats, mais l’occasion ne s’est pas présentée. Je n’ai pas apprécié le vin qui était inclus dans la formule. Enfin, l’épisode de l’addition était assez désagréable.

Compte tenu des avis lu ici et là, je m’attendais à mieux, pourtant, je ne suis pas difficile en matière de nourriture. Cependant, n’ayant aucun élément comparatif en terme de cuisine ethiopienne, mon avis manque d’objectivité. Je n’y retournerais pas mais testerais un autre restaurant ethiopien, en prêtant attention à la date pour ne pas être dans l’obligation de prendre un menu « spécial », haha.

Un détail assez frappant: à part nous, la clientèle était exclusivement caucasienne, chose que je n’ai jamais vu dans un restaurant africain. Fruit du hasard? Peut-être. Toujours est-il que je ne peux pas m’empêcher de faire un lien avec le contraste de mon expérience par rapport aux différents avis en ligne. Car oui, c’est vrai que le Ménélik est adapté pour les personnes en recherche d' »exotisme », mais peut-être au détriment de la qualité réelle de la prestation…