Catégories
Food

La Recyclerie, Paris 18e

Très chers foodies, avides des dernières adresses « tendances » et à la recherche de points de restauration originaux, vous avez très certainement entendu parler de la Recyclerie. Je m’étais promis d’aller tester cette adresse il y’a de cela quelques mois et c’est maintenant chose faite.

La colonne vertébrale du lieu tient dans son nom : on recycle tout à la Recyclerie. Pour reprendre sa propre définition, il s’agit d’un « tiers lieu de loisir axé sur les nouvelles pratiques du quotidien […] où on Réduit, Réutilise et Recycle ». A commencer par l’emplacement. Ce sont les m² d’une ancienne gare désaffectée qui ont été réaménagés, rails compris. En plus de pouvoir y prendre un café, de nombreux évènements tels que showrooms pour des petits créateurs, ateliers de bricolage, brocantes, ou encore des conférences y sont organisés, de sorte à pouvoir intégrer dans la vie des citadins le développement durable sous toutes ses formes. Mais revenons au terme de ferme urbaine. A l’extérieur, se trouve une terrasse ainsi qu’un espace vert aménagé avec une basse-cour (oui oui, des poules en plein paris), une forêt comestible, un potager de 400m² pour ne citer qu’eux. Une partie des fruits et légumes récoltés est d’ailleurs utilisée dans la cuisine du café-cantine.

La recyclerie

Le bar

Les actions menées par la Recyclerie sont bien plus larges que les éléments que je voue cite mais je risquerais de vous endormir en énumérant tout ça. Pour en savoir plus, par ici.

De plus, c’est la partie restauration qui nous intéresse sur ce blog !

Passons donc aux choses sérieuses :

A manger : Nous y étions pour le brunch du dimanche. Arrivées pour 11h, nous n’avons eu aucun mal à passer nos commandes et trouver une petite place confortable. Le brunch est composé d’une grande assiette salée (saumon, pommes de terre et légumes, salade, blé, fromage et petit pain surmonté d’œufs brouillés/bacon) et d’une petite assiette sucrée (fromage blanc/muesli, salade de fruits, brownie). Pain grillé, beurre et confiture étaient disposés en libre-service près du comptoir central. La qualité de ces assiettes n’était pas exceptionnelle et j’ai été déçue. En plus de manquer de goût, elles étaient tièdes alors que nous faisions partis des premiers clients, signe qu’elle étaient préparées à l’avance…

Et à boire : Café, thé et lait chaud en libre-service étaient posés à côté du pain grillé et des confitures. Sur le principe, je valide mais l’agencement n’était pas des plus pratiques. Le café est un peu trop dilué à mon goût, mais rien de surprenant étant donné les quantités qui doivent être fabriquées par jour. Avec ceci, une bouteille de bissap* nous a été donnée pour notre table de 5. En réalité, c’était du jus d’hibiscus, non sucré et non aromatisé. 2nde déception. Hors brunch, vous pouvez déguster boissons chaudes, bières, vins, softs et cocktails.

Le service : Arrivés à l’ouverture, tout s’est passé pour le mieux pour notre petit groupe. Commandé rapidement (au comptoir), servies rapidement (assiettes à récupérer à la cuisine). J’aurais préféré un peu plus d’attente et des assiettes plus chaudes ceci dit. Le tables se sont remplis à une vitesse folle et la cantine était pleine en à peine 1h. Les groupes arrivés à partir de midi étaient dans l’obligation d’attendre qu’une table se libère. Je vous conseille donc d’y aller relativement tôt.

Les tarifs : Brunch au tarif unique de 22€. Pour le reste de la carte, les tarifs restent assez attractifs mais malheureusement, ma mémoire me fait défaut sur des montants précis… Petit détail, on paye avant d’aller récupérer sa commande.

L’adresse : 83 boulevard Ornano, 75018. Métro 4, station Porte de Clignancourt, juste à la sortie de la bouche.

La grande salle du café cantine

Déco végétale et canapé

Les assiettes du brunch

Showroom extérieur

passage extérieur boisé

assiettes de brunch

Le lieu en lui-même a été à l’origine d’une discussion très animée avec mes amis : s’agit-il plutôt d’un lieu vraisemblablement destiné aux bobos parisiens, qui prône l’éco-responsabilité mais qui n’apporte rien aux habitants du quartier (pour rappel, nous somme dans le 18e, quartier populaire avec une grande population immigrée), ou est-ce réellement un lieu avec une vraie responsabilité sociale et environnementale ?

Un peu des deux selon moi. Et vous, qu’en pensez-vous ? L’avez-vous testé ?